2017 : un nouveau statut pour l'OT AMP


L’office de tourisme Aunis Marais Poitevin (OT AMP) existe depuis le 1er novembre 2012. Il exerce son action sur les 47 communes du Pays d’Aunis. L’OT AMP est en fait issu de la fusion des anciens offices de tourisme de Marans, la Laigne, Aigrefeuille d’Aunis et Surgères.

 

En 2012, il y avait 4 communautés de communes sur le Pays d’Aunis et celles-ci ont décidé de confier la mise en place de l’OT AMP au syndicat mixte du Pays d’Aunis (SMPA). 

 

Dès sa création, l’OT AMP a le statut EPIC (Etablissement Public à caractère industriel et commercial), il est financé à 60-65% par les communautés de communes. Pour information, le gros avantage de l’EPIC est que le comité de direction, l’équivalent du conseil d’administration dans une association, est constitué d'élus du territoire et de représentants des socioprofessionnels du tourisme. 

En janvier 2014, les 4 communautés de communes se sont transformées en 2 structures : Aunis Atlantique (secteur Marans et Courçon) et Aunis Sud (secteur Aigrefeuille d’Aunis et Surgères).  A l’époque cela n’a pas eu d’incidence sur l’OT AMP, tant au niveau de son organisation que de son action. 

Suite à leurs fusions et à partir du début de l’année 2015, les communautés de communes Aunis Atlantique et Aunis Sud ont commencé à travailler avec le Pays d’Aunis pour préparer sa dissolution. En effet, les élus ont considéré comme opportun de rationaliser l’action et les finances publiques dans le but de mutualiser des compétences et des services. Cela permettait aussi de supprimer une strate administrative. 

Les élus du territoire ont décidé, en juillet 2015, que le SMPA serait dissous au 31 décembre 2016. A partir de cette date, l’OT AMP sera donc en lien direct avec les communautés de communes et non plus avec le SMPA. Il faut donc préparer tout ça !

Pour anticiper et programmer cette nouvelle configuration de l’OT AMP dans les meilleures conditions, un comité de pilotage est créé en décembre 2015. Sont représentés au sein de ce comité ; les présidents et vice-présidents en charge du tourisme de chaque communauté de communes. Sont également représentées la présidente et la vice-présidente de l’OT AMP et enfin le président du SMPA. Les directeurs ou directrices de chaque structure participent également.

Le comité de pilotage s’est réuni plusieurs fois depuis décembre 2015. Les communautés de communes ont pu trancher sur les décisions suivantes :

  • Les élus souhaitent garder une structure Office de Tourisme en statut EPIC,
  • Ils souhaitent que l’OT AMP reste sur le même périmètre d’intervention qu’aujourd’hui, c’est à dire les communautés de communes Aunis Atlantique et Aunis Sud,
  • Ils veulent continuer à soutenir l’action de l’OT AMP en lui assurant le versement d’une dotation générale de fonctionnement,

Méthodologiquement, et pour avancer de manière cohérente, le comité de pilotage a tout d’abord planché sur le projet : cohérence et efficience de l’action touristique en Aunis Marais Poitevin. Avant de définir le projet, le comité de pilotage a étudié l’environnement de l’OT AMP, c’est-à-dire les politiques touristiques de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, de Charente-Maritime Tourisme, des projets de territoire des communautés de communes, et celui du pôle métropolitain.

Ensuite, le comité de pilotage a validé la stratégie de l’OT AMP, sans y amener de grand changement par rapport à celle d’aujourd’hui :

  • Communication globale et partagée 
  • Acteur du développement local – politique d’innovation 
  • Promotion du territoire en lien avec les destinations voisines 
  • Excellence à l’accueil 

Une fois que le projet et la stratégie sont clairs pour les membres du comité de pilotage, des discussions sont engagées sur les documents cadres : 

> Les statuts ; comme une association lambda, l’OT AMP a des statuts. Ceux-ci définissent les missions, les personnes habilités à siéger au comité de direction (élus et socioprofessionnels du tourisme), ce que le ou la président(e) peut décider, idem pour le ou la vice-président(e), les attributions confiées au directeur, qui contrôle l’office de tourisme ?… 

> La convention d’objectifs (document signé avec les communautés de communes) : Quels objectifs doit-on se fixer pour les 3 ans à venir sur chaque missions, projets ou services ? Comment allons-nous procéder pour y arriver ? Qui évaluera ? Quand devrons-nous évaluer l’action de l’OT AMP ?

> La convention de moyens (document signé avec les communautés de communes) : Quels sont les moyens techniques, logistiques et financiers dédiés aux missions et aux projets de l’OT AMP ?

> Le règlement d’intervention : ce document est rédigé lorsque les statuts et les conventions sont validés. Le règlement d’intervention permet de donner le cadre d’action de l’OT AMP sur chaque mission. Par exemple : dans le cadre des accompagnements numériques proposés aux prestataires touristiques, est-il autorisé à le faire pour tous types de prestataires ou seulement ceux directement liés à l’activité touristique ?  

Toutes les questions liées aux documents cadres sont traitées en réunion entre le mois de mars et juillet 2016. En même temps il y a un lien avec les services de la préfecture et le Trésor Public afin de solutionner les questions administratives, juridiques et réglementaires.

Toutes les étapes exposées ci-dessus sont déterminantes pour que les documents administratifs puissent être validés en temps et en heure et surtout, éviter toute décision à prendre à la hâte lorsque le transfert sera effectif en janvier 2017 !

 

Pour mener à bien ce projet, nous devons chronologiquement respecter le rétro-planning présenté ci-dessus. Si tout se passe bien, les communautés de communes vont décider en septembre 2016, par délibération, la récupération de l’office de tourisme. Dans la foulée elles vont valider le fait de s’entendre entre Aunis Atlantique et Aunis Sud pour confier à l’OT AMP les missions inscrites dans les statuts. 

Au 1er janvier 2017, l’OT AMP pourra pleinement jouir de sa nouvelle configuration ! Bon… il faudra faire une dernière petite chose, qui n’est pas des moindres ! Vu que le syndicat mixte du Pays d’Aunis ne siègera plus dans le comité de direction et que nous changeons les règles pour les représentants, il faudra réélire les membres élus et socioprofessionnels du comité de direction en janvier 2017 !

Affaire à suivre !

 

Rédacteur :

 

Julien, directeur de l'office de tourisme

 

Voir de quoi sont faites les journées de Julien 

Écrire commentaire

Commentaires : 0